Afficher le Programme au jour le jour

mar 3 mars (20h30), mer 4 mars (21h00)

Piano Works Debussy

Lisbeth Gruwez & Claire Chevallier, Voetvolk

Belgique

AVANT-PREMIÈRE

« Que nous disent les chorégraphes belges aujourd’hui ?
C’est à cette question que Lisbeth Gruwez et Maarten Van Cauwenberghe ont cherché à répondre avec cette programmation, résolument orientée par leur regard engagé et performatif sur un monde qu’ils n’ont eux-mêmes cessé d’ausculter à travers leurs propres œuvres. Souvenons-nous ce que fut l’explosion de la danse contemporaine survenue dans les années 80 sur l’ensemble du territoire belge. Comment, à l’époque, l’inexistence d’un patrimoine chorégraphique auquel se référer, non loin de représenter une entrave à la création, fut-elle perçue par la jeune génération émergente comme une chance ? Tout en appréhendant la danse de manière décomplexée, les chorégraphes exploraient, en s’emparant de ce territoire de jeu laissé en friche, de nouvelles modalités d’écriture du corps et une reconsidération du texte. Leur entrée dans la danse, quelque peu par effraction, mettait à mal la discipline. Les créations instaurées en Flandre et en Wallonie se distinguaient par une fabuleuse richesse et une pluralité des formes. Ces écritures ouvraient la voie à l’effacement des frontières entre les différentes disciplines. Les liens entre musique et corps en mouvement étaient repensés, notamment par la présence de musiciens en scène. Le dialogue avec les pratiques circassiennes, la sphère performative ou le champ des arts plastiques devenait légion. Se dessinaient aussi, à travers les créations, une sensibilité au monde, une parole politique attentive aux enjeux contemporains, une reconsidération de l’être humain véhiculé par le corps de l’interprète. Une école naissait. Qu’en est-il quarante ans plus tard ? Et si les fondamentaux d’alors restaient toujours aussi saillants, avec un goût immodéré pour le fait contemporain. Et si les Belges savaient encore mieux que personne raconter le monde et nous renvoyer, spectateurs, aux démons de notre époque. Et si ces mêmes Belges parvenaient, irrémédiablement, à faire exploser les formes et incarner l’acte performatif. Il sera ici question de féminité, de féminisme, de normalité, d’altérité. L’époque, assurément ».

LISBETH GRUWEZ

Lisbeth Gruwez, joyau de la danse contemporaine, poursuit sa trajectoire toujours plus libre et invite pour cette nouvelle production la grande pianiste française Claire Chevallier à explorer ensemble le génie de Claude Debussy. Claire Chevallier est aussi à l’aise avec les compositeurs français de musique contemporaine (Debussy bien sûr, mais aussi Ravel, Satie, Poulenc) qu’avec les grands chorégraphes/metteurs en scène d’aujourd’hui (Anne Teresa de Keersmaeker, Jan Lauwers ou encore Josse de Pauw). Depuis bientôt trois ans, Brest découvre avec passion le duo belge formé par Lisbeth Gruwez et Maarten Van Cauwenberghe. Après des pièces rigoureusement contrôlées (It’s going to get worse and worse and worse, my friend, AH/HA, We’re pretty fuckin’ far from okay), Lisbeth laisse à présent la place à l’intuition et à la puissance du féminin (The Sea Within, Penelope). Cette rencontre entre ces deux femmes de caractère et l’anticonformiste Claude Debussy témoigne de ce désir. Original et d’une puissance expressive sans équivalent, le corpus d’œuvres pour piano de Debussy fait souffler un vent de liberté, ouvrant la voie à toutes les audaces.

CLAIRE CHEVALLIER

La pianiste française Claire Chevallier est très sollicitée sur les scènes en récitals solo, musique de chambre et concerts avec orchestre. Musicienne et chercheuse, elle a constitué sa propre collection d’instruments à claviers qui comprend 6 pianos à queue et couvre la période 1840-1920. Claire enseigne au Conservatoire royal de Bruxelles, et a également été membre du jury, notamment au Concours International Liszt d’Utrecht et au Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie. Elle connaît parfaitement la musique française de Ravel, Debussy, Satie, Poulenc, etc. Son enregistrement du Concerto pour la main gauche de Ravel (avec Anima Eterna) constitue toujours une référence dans le monde de la musique classique. Son intérêt plus large pour les disciplines artistiques l’a amenée à travailler avec Rosas, Josse de Pauw, David Claerbout et Jan Lauwers (Needcompany).

infos pratiques

Grand Théâtre
1h
TARIFS > 12€ OU PASS

distribution

CHORÉGRAPHIE Lisbeth Gruwez
MUSIQUE Claude Debussy
REPRÉSENTATION Lisbeth Gruwez & Claire Chevallier
ASSISTANCE ARTISTIQUE Maarten Van Cauwenberghe
DRAMATURGIE Bart Meuleman
CRÉATION LUMIÈRE Stef Alleweireldt
SCÉNOGRAPHIE Marie Szersnovicz
SON Alban Moraud & Maarten Van Cauwenberghe
DIRECTEUR TECHNIQUE Gilles Roosen
DIRECTEUR DE LA PRODUCTION Anita Boels
COMMUNICATION Sam Ecker

PRODUCTION Voetvolk vzw
COPRODUCTION KVS –Théâtre royal flamand, Le Fonds de dotation du Quartz, Theater Freiburg, Klarafestival, ADC Genève, Vooruit Gand, Liepaja concert hall Great Amber, Festival d’Avignon & MA scène nationale – Pays de Montbéliard
RÉSIDENCES KVS – Théâtre Royal Flamand, NONA, Ultima Vez, Les Brigittines & Le Quartz
AVEC LE SOUTIEN DE NONA, la Communauté flamande et le Tax Shelter de l’état belge