View Day-by-day program

Curateur du festival

Jérôme Bel

«J’ai décidé que pour des raisons écologiques ni moi ni ma compagnie ne prendrions plus l’avion»

En tant que co-programmateur de l’édition de ce festival, je me suis appuyé sur les thèses de l’universitaire Julie Sermon dans son livre Morts ou vifs, pour une écologie des arts vivants qui distingue plusieurs manières d’agir au théâtre.

La première est pragmatique, autrement dit produire des spectacles de manière écologique. Ma pièce Isadora Duncan a été créée après que j’ai décidé que, pour des raisons écologiques, ni moi, ni ma compagnie, ne prendrions plus l’avion. Elle a été construite en passant tous les éléments constitutifs d’un spectacle au prisme de l’écologie, afin d’en réduire autant que possible l’empreinte carbone. Le Local Festival International tente de conjuguer collaboration internationale et suppression des voyages aériens. Il rassemblera ainsi des chorégraphes étrangers (Taïwan et Uruguay) et des chorégraphes et danseuses travaillant en Bretagne.

La seconde manière d’agir est thématique, c’est-à-dire que les œuvres traitent du réchauffement planétaire. Ainsi, La Nature, le dernier film du réalisateur arménien Artavazd Pelechian et Extinction Room (Hopeless.), le spectacle du chorégraphe roumain vivant à Berlin Sergiu Matis observent la précaire cohabitation des communautés humaines avec leur environnement.

Retrouvez le travail de Jérôme Bel au Mac Orlan

Isadora Duncan : MAR 22 (21h) FÉVRIER
Local Festival Internationnal : SAM 26 (18h30) FÉVRIER
Training : MER 23 (11h) FÉVRIER avec Elisabeth Schwartz