mar 1er mars 2016 (14h00), mer 2 mars 2016 (14h00), jeu 3 mars 2016 (14h00), ven 4 mars 2016 (14h00), sam 5 mars 2016 (14h00)

A taxi driver, an architect and the High Line

EMMANUELLE HUYNH & JOCELYN COTTENCIN
France

AVEC LE CENTRE D’ART PASSERELLE

INSTALLATION VIDÉO
du 5 février au 30 avril, Passerelle, Centre d’art contemporain
MAR 1ER (DE 14H À 20H) &
MER 2, JEU 3, VEN 4, SAM 5 (DE 14H À 18H30) MARS

En 2013, suite à l’invitation de Sophie Claudel, attachée culturelle à l’Ambassade de France à New York, pour le programme « Carte Blanche », j’ai pensé un projet qui compose un portrait de la ville de New York à travers ses habitants, ses espaces et les liens qu’ils entretiennent. Mon regard de danseuse et/ou mon corps sont impliqués, suivant le médium emprunté : film, performance, bande-son. J’ai proposé à l’artiste visuel Jocelyn Cottencin de me rejoindre pour élaborer le projet A taxi driver, an architect and the High Line.
Emmanuelle Huynh

A taxi driver, an architect and the High Line est une trilogie filmée. C’est un portrait de la ville à travers trois caractères et leurs relations à l’espace et à l’architecture. Les deux premiers personnages sont un chauffeur de taxi (Phil Moore) et un architecte (Rick Bell). Le troisième est un monument, la High Line. Coulée de verdure au cœur de la cité, la High Line est métaphoriquement considérée comme une personne qui traverse la ville, la révèle et provoque la rencontre entre des personnes et des histoires.
Les films rassemblent à la fois des mémoires physiques, des histoires intimes et des espaces. Chacun d’entre-eux navigue entre fiction, documentaire, performance et poésie.
Le projet est avant tout un dialogue avec chacun des protagonistes, une recherche à travers leur mémoire physique et leur histoire personnelle. Des gestes, des mouvements, des trajets ont été identifiés. Ces gestes sont réengagés dans la ville. Ils peuvent être replacés dans leur contexte d’origine comme déplacés. Chaque action dialogue avec le contexte et provoque une lecture de l’espace depuis celle du corps. En contrepoint, le regard porté sur la ville s’intéresse aux activités quotidiennes, aux gestes liés au travail, au rythme de la ville.
A taxi driver, an architect and the High Line est aussi une aventure artistique partagée par une chorégraphe et un artiste contemporain dans laquelle chacun questionne en permanence le champ de l’autre. Le geste dansé, aussi discret et intime soit-il, est l’outil d’expérimentation et de définition de l’urbanité tandis que l’espace et la temporalité de l’installation vidéo en deviennent le support pour être à leur tour remis en jeu dans la performance chorégraphique.

Plus d’infos
Emmanuelle Huynh
Jocelyn Cottencin


AUTRES EXPOSITIONS À VOIR...

Every dodo is not a tree de Jorge Pedro Nuñez

La mer vineusede Francis Raynaud

Cambeck de Binelde Hyrcan

infos pratiques

Passerelle, Centre d'art contemporain (?)
3€ ou PASS

distribution

Conception originale Emmanuelle Huynh
Films, installation et performance Emmanuelle Huynh et Jocelyn Cottencin

Production Compagnie MUA
Coproduction Les Services Culturels de l’Ambassade de France à New York ; Le Quartz, Scène nationale de Brest ; Passerelle, Centre d’art contemporain à Brest
Remerciements The AIA New York ; the Center for Architecture in New York ; the MOMA PS1 ; the Queens Museum ; le Musée de la Danse – Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne ; La Criée, Centre d’Art Contemporain de Rennes ; Xavier Leroy.

Le 5 février 2016 : vernissage de l’installation, La Passerelle centre d’art, Brest